• Le jardin de Valérianes est en deux parties : la partie ancienne  avec sa cabane... et la nouvelle qui est un pur bonheur sur 8000 mètres carrés.

    On déambule sans jamais tout voir à la fois et surprise... un bassin, des lanternes japonaises, des buissons taillés. Bref tout le raffinement d'un jardin japonais qui m'a fait chaviré  dans l'extase !

     

    Le jardin de Valérianes : le jardin japonais

    Pin It

    votre commentaire
  • De l'autre côté de la route, éloignée du château et des scènes réalisées  pour le festival, se trouve une grande prairie. C'est le lieu d’œuvres  non  éphémères.

    Près des cèdres, on peut admirer une harmonie en bleu faite d'iris, d'aux et de sauges. Les floraisons sont décalées mais la beauté est au rendez-vous en ce mois de mai.

    Encore un petit bonheur...

     

    Chaumont -sur-Loire : harmonie en bleu

    Pin It

    votre commentaire
  • Comment ?  Ces photos n'ont pas été mises en valeur ?

    Voici une injustice réparée  en utilisant les verticales et horizontales de deux lieux particulièrement graphiques. C'était deux jardins participant au festival international de Chaumont.  Plus d'une heure d'attente à la caisse mais tant pis  car c'est toujours signe d'inspiration.

    Alors voilà mes petites folies !

    Chaumont sur Loire : les insolites

     

    Pin It

    votre commentaire
  • En Normandie autour de Rouen, de nombreux jardins sont à découvrir. Alors le temps d'un périple de deux jours, j'en ai visité 7 !

    Le premier que je partage est celui de Valérianes. Une pépite avec un jardin en deux parties à cause d'une extension providentielle de l'autre côté de la rue.

    L'herbe à vache tondue fait une pelouse exceptionnelle et orne les parkings...

    On commence par la partie ancienne de 4 000 m carrés. Ici une cabane qui se fond dans le décor végétal. 

    L'autre partie est pleine de surprises : patience !

     

    Le jardin de Valérianes : cabane et lianes

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Près de Tours, à Saint-Cyr-sur-Loire, Françoise Roullier et son mari se sont installés. Ils ont trouvé une parcelle qui faisait autrefois partie d'un immense parc d'une grande propriété privée. Ils y ont fait construire, il y a 30 ans,  une maison dans un nouveau quartier pavillonnaire.

    Alors sont restés dans les jardins les grands cèdres. Les rues ont été aménagées en fonction des arbres qu'on voit sur les trottoirs.

    On pénètre par le haut du jardin pour le découvrir en descente le long d'une rivière créée et aménagée avec soin.

    De l'eau, des acers palmatums, des plantes peu communes et un accueil chaleureux : encore un petit bonheur ! 

     Le clos des cèdres

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires